Salon du livre de Péronne, 2017

Cela fait donc plusieurs mois que l'on prépare ce salon du livre de Péronne, sur le thème de l'Inde.

Pourquoi l'Inde ? Pour rester dans les commémorations de la Grande Guerre : des soldats indiens ont combattu et sont enterrés à Péronne.

L'affiche a été réalisée par Pierre-Henry Gomont qui a transformé notre place Louis Daudré en marché indien.

Au collège, chacun a participé à sa manière :

- en Arts Plastiques, les élèves ont réalisé des marque-pages qui sont vendus sur le salon. Ils ont aussi dessiné des kolams, notamment dans le hall, à la craie.

Le kolam est un motif d'inspiration géométrique tracé avec de la poudre de riz à l'entrée des maisons et commerces en guise de bienvenue et pour porter chance. De nature éphémère, les kolams sont dessinés à main levée.

 

Au CDI, j'ai créé un questionnaire de lecture, pour inciter les élèves à découvrir le pays et ses traditions. Une collègue m'a confié divers objets qu'elle a ramenés d'Inde : des vêtements, un tapis batik, des gobelets qui servent à contenir l'eau de la toilette, un instrument de musique, le sitar, des épices (que les élèves ont reniflées régulièrement !). La bibliothèque municipale de Péronne m'a prêté une exposition sur les épices.

IMG_20170119_105751

inde5

inde7

 

 

 

 

inde2

 

 

 

 

 

 

inde6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Les élèves de 3e SEGPA ont réalisé un superbe éléphant en atelier menuiserie. 

DSC01579

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Les cuisiniers nous ont concocté un menu indien spécial pour le restaurant scolaire :

Raîta au concombre / Samoussa/Potage indien tandoori
Curry de volaille madras / Cabillaud à la noix de coco
Riz indica / Poêlée à l’indienne
Pot de crème mangue-abricot / tarte à la noix de coco/
Fraîcheur des îles

DSC01588

DSC01589

DSC01587

 

 

 

 

 

Vendredi 20 janvier, c'est le jour J. Nous recevons le matin, au CDI Claire Ubac.

Depuis plusieurs mois, avec un petit groupe d'élèves de 3e volontaires, nous avons lu toutes les semaines, "Le chemin de Sarasvati". Nous avons beaucoup échangé sur ce livre, la place de la femme, les traditions indiennes... Puis ce sont les 4B, qui ont travaillé aussi en français sur le livre, qui vont échanger avec Claire Ubac.

L'heure est venue d'accueillir l'auteure ! 

DSC01571

DSC01572

DSC01573

 

 

 

 

 

 

 

 

Claire Ubac montre aux élèves ses carnets de voyage dans lesquels elle consigne ses impressions, colle des éléments ramassés sur les plages. Elle explique qu'au départ, l'idée d'écrire sur l'Inde lui est venue d'un reportage de Manon Loizeau en Inde du Sud. La journaliste avait suivi une association locale qui allait de village en village pour essayer d'éviter la suppression des petites filles à la naissance. Claire Ubac se souvient en particulier d'une jeune femme qui témoignait avoir tué son bébé et qui le regrettait.C'est la tristesse et la colère qui ont poussé Claire Ubac à écrire l'histoire d'Isaïe. En Asie, il manque 40 millions de filles...

Elle raconte aussi aux élèves ébahis, ses voyages, sac au dos, en Inde : les scènes difficiles de mendicité, de personnes handicapées, la pression de la foule, des vendeurs. Ce qui peut représenter une agression pour un voyageur occidental.

DSC01586

Il lui a fallu 3 ans, d'écriture, de recherche de documentation pour boucler le roman. Elle explique avec passion pourquoi le choix des prénoms est important pour elle, avant de se lancer vraiment. Et, moment exceptionnel,  c'est en chantant une douce mélodie indienne qu'elle nous sensibilise à l'importance du son des mots.

Les élèves auraient bien voulu lire la suite de la vie d'Isaïe mais Claire Ubac raconte qu'à l'époque l'éditrice n'y était pas favorable. Pourtant, l'auteure voyait déjà son héroïne tomber amoureuse du maharadja...et nous aussi !!

Pour finir, Claire Ubac a insisté sur le fait qu'un écrivain était plutôt un ré-écrivain, qui fait de nombreuses corrections, qu'elle écrit des manuscrits, nombreux mais que tous ne deviendront pas des livres. Pour preuve, elle nous lit un extrait d'une lettre que de nombreux auteurs reçoivent mais dont on parle peu : une lettre de refus !

 

 

DSC01575

DSC01574

 

 

 

 

 

 

 

 

L'heure du repas est arrivé : le CDI se transforme en restaurant 3 étoiles grâce au talent de nos cuisiniers et au professionnalisme de Catherine et Patricia. Les deux chevilles ouvrières du collège nous rejoignent : Rudy et Manu.

Les auteurs et illustrateurs invités arrivent petit à petit accompagnés des organisateurs. Il est temps de passer à table !

 

Bon appétit !

DSC01592

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Pendant ce temps-là, avec une collègue d'Histoire géographie, une classe de 5e  est allée au cinéma visionner le film "Le Grand Jour" . Il présente quatre jeunes qui vont vivre une journée qui va changer leur vie. En particulier, Nidhi, 15 ans, rêve de réussir le concours d'entrée du « Super 30 », une école gratuite de mathématiques qui prépare trente élèves issus des familles les plus pauvres d'Inde aux examens pour la prestigieuse école Polytechnique.

Les collégiens ont ensuite rencontré celle qui a adapté le film en livre, Myriam Dahman.

Reprise des activités au CDI, dans une douce odeur de curry...

 Deux classes de 5e rencontrent successivement Aude Soleilhac qui a dessiné la BD "Le tour du monde en 80 jours".

 Elle commence par faire définir aux élèves ce qu'est ou n'est pas une BD. Puis, elle répond à leurs interrogations sur la façon de travailler avec le scénariste, la création des personnages. Elle présente ses nouveaux projets...

DSC01600

DSC01602

DSC01604

La journée n'est pas encore finie.

17h30 passage par l'espace Mac Orlan pour déposer les dernières affiches. Rudy y avait déposé le plus lourd et le plus encombrant le matin : les cartons de livres d'occasion. Avec la principale adjointe, nous nous retroussons les manches toutes les deux pour installer grilles et tables et délimiter le stand. Pour l'installation réelle, ce sera demain !

Samedi matin 8h15, je suis sur le pont ! Seule...ou presque car le libraire de Bulles en stock est déjà là, avec son humour décapant. Voilà quelques années que nous sommes voisins de stand. 

Là, on ne rigole plus : je positionne les affiches, je déballe les cartons de livres, place les bricoles que nous allons essayer de vendre sur les tables.

IMG_20170121_094649

IMG_20170121_101831

IMG_20170121_094656

 

 

 

 

9h45 : les premiers élèves arrivent, quelques collègues aussi. Le stand est prêt !

Comme chaque année, des collégiens vont passer leur week-end sur le salon du livre, ils vont sillonner les allées, aller à la rencontre des visiteurs pour les convaincre de nous acheter quelques babioles au profit du FSE. Un bain de jouvence de les entendre discuter, échanger, blaguer... Il y a Océane, Amélia, Gwendoline, Manon, Alizée, Clémence, Lola, Marie, Laura, Loganne. Mais il y aussi les lycéens qui reviennent avec plaisir donner un sacré coup de main et encadrer les plus jeunes...Merci Maxime, Florentin et Guillaume !

Ce salon 2017, sur notre stand en tout cas, a été très joyeux !

Cela se confirme avec l'arrivée de Mme La Principale qui n'arrive pas les mains vides : chouquettes et chocolat sont au menu. Je crois qu'elle a compris à qui elle avait affaire ;)

Elle est venue tout spécialement pour rencontrer Romain Puertolas qu'elle a découvert la veille au collège. Subjuguée par son physique avantageux talent littéraire, elle lui achètera toutes ses oeuvres et obtiendra même son 06 une photo avec lui. Je jouerai d'ailleurs bien volontiers et sans me faire prier, les groupies avec elle !

IMG_20170121_145133

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je profite de l'arrivée de quelques collègues qui prennent le relais sur le stand pour faire mon petit tour des libraires, auteurs ou illustrateurs présents. Difficile de ne pas craquer devant tant de belles sollicitations. Et ce n'est que mon premier tour de piste...

Judith Gueyfier

DSC01641

DSC01644

 

 

 

 

 

Judith Gueyfier, Sophie Lebot et Claire Ubac.

Dimanche 22 janvier

Après une nuit de sommeil réparatrice, 9h45 retour à l'espace Mac Orlan. Les stands se réveillent petit à petit.

Les visiteurs arrivent : une collègue doc venue spécialement de Verberie, une ancienne élève devenue doc, des collègues du coin...Nous papotons boulot, un peu, lecture, beaucoup.

Puis d'anciens élèves se font reconnaître. Ma rencontre la plus marquante de la journée, c'est avec William que je reconnais sans peine. Il a donné des cheveux blancs à bien des collègues. Il est fier de m'apprendre qu'il est maintenant en Bac Pro avec une excellente moyenne et qu'il a bien changé depuis ses années à Béranger. 

Tout au long du week-end, ce sont de nombreux collègues et/ou amis, connaissances qui viendront donner un coup de main, apporter des douceurs chocolatées (tiens, tiens ?), papoter 5 minutes, une heure ou plus...Il y a tous ceux qui pensent à nous mais qui sont bloqués par des soucis médicaux. Petite pensée pour les plus assidus, Maria et José.

On retrouve aussi ces fidèles visiteurs qui, chaque année, viennent s'approvisionner en livres d'occasion. Ce couple de personnes âgées qui me dit:" à l'année prochaine, si on est encore là..." et qui admire nos jeunes élèves qui parlent si poliment.

Grâce à la présence de Sophie, je m'éclipse de nouveau du stand pour poursuivre mes achats. Florentin rit bien en me voyant craquer : je sais, je n'ai pas de volonté !

IMG_20170122_190438

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est temps de refermer cette page... les allées se vident, je remballe avec les derniers élèves. Certaines jouent les prolongations avec Alex-Imé. Apparemment, elles ont apprécié l'atelier de dessin cet après-midi avec cette dessinatrice.

DSC01667

DSC01661

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous, j'espère l'année prochaine, pour un salon sur le thème de l'Australie

Un très grand merci à Sandrine et Christian, bibliothécaires, qui portent ce salon depuis des années à bout de bras et nous transmettent leur enthousiasme !

Il est temps que j'aille me coucher avec un bon bouquin...

IMG_20170121_200751

IMG_20170122_220132