IMG_20170327_104152

De retour de voyage scolaire à Rome... Une semaine avec 43 élèves de Sixième, 5 accompagnateurs.

Un stagiaire me demandait comment je m'étais retrouvée dans ce projet. Certes, au commencement, il y a l'amitié, les affinités : les équipes se forment parce qu'il y a déjà des habitudes de travail en commun, une confiance mutuelle, un sérieux reconnu. Mais évidemment, pour un voyage pédagogique, il faut aller plus loin :

 

 

quel peut être le rôle du professeur-documentaliste dans un voyage pédagogique ? 

 PERONNE_Programme

1- la préparation des visites en amont avec des recherches documentaires.

Les élèves sont venus plusieurs fois au CDI avec leurs professeurs pour préparer les visites. Pour une fois, la recherche documentaire avait un but concret. C'est très amusant d'ailleurs de voir comment les élèves se sont approprié très sérieusement leur rôle. Le plus drôle, c'est quand ils ont voulu trouver des photos..." Tu sais, je ne crois pas que cela serve à grand chose de montrer à tes camarades une photo du Colisée aujourd'hui..."," Ah, ben oui madame c'est vrai on sera devant !!!" . Vient alors le choix d'une représentation d'une reconstitution...

Chaque monument a donc été pris en charge par un groupe qui l'a présenté aux autres au début de chaque visite. Les élèves ont adoré être les "guides d'un jour".

2- le  CDI ambulant.

J'avais préparé un grand sac de livres ou de revues sur l'Italie, la Rome antique...À l'hôtel, les élèves sont venus m'emprunter des magazines, des livres sur Rome et ils se sont partagé pendant le séjour les guides touristiques.

3- comment écrire une carte postale

Dans le livret pédagogique, les élèves avaient un défi à relever chaque jour, dont celui d'envoyer une carte postale à la Principale du collège. Avec une collègue, nous avons donc fait, avant de partir, une séance au collège sur ce sujet. Du coup, les élèves ont eu aussi envie d'en envoyer à leur famille : plus de 110 cartes postales rédigées dans le groupe !

Pour__crire_une_carte_postale__1_

 4- une connexion Skype

Les élèves restés en Picardie (28 élèves sur 3 classes) ont eu toute la semaine un emploi du temps aménagé, une semaine à la romaine.

rome_semaine_du_27_au_31_mars

 Le mardi matin, nous avions prévu une heure d'échange par skype. Grand moment ! Dans le bus, en partance pour le Vésuve, les élèves ont pu voir leurs copains, raconter  leurs impressions, génial​ !

 5- On donne des nouvelles

Dernière chose, j'ai participé à la gestion du blog "ondonnedesnouvelles.com" qui permet, avec une appli, de mettre des textes sous forme de SMS et des photos. Plébiscité par les parents, nos collègues et l'administration : merci Sophie pour cette trouvaille !

Les parents pouvaient laisser des messages. Je faisais une lecture par jour des petits mots laissés par chacun et en particulier de la collègue d'Histoire restée en Picardie. 

Mais bien sûr, j'ai aussi servi de cabine téléphonique (option appels illimités, pour les élèves qui n'avaient pas de téléphone portable), d'éducatrice des bonnes manières (apprendre aux élèves à partager, à aider les autres, ce n'est pas évident pour tout le monde), de clown public (j'avais commencé en leur faisant croire que ceux qui ne respectaient pas les consignes dormiraient avec les profs et qu'il y avait une chambre à la cave, il s'en ait fallu de peu pour que certains me croient), de pharmacienne (j'ai liquidé mon stock de coalgan pour les multiples saignements de nez), de compteuse de casquettes orange (pratique pour repérer les élèves dans la foule), de guide (j'avais aidé à la constitution du livret pédagogique, des tours de cou avec message en italien si l'élève se perdait, des trombinoscopes pour les accompagnateurs...), de dame pipi, et j'en passe !

IMG_20170329_225222

IMG_20170330_124534